GRANDJON et BRUGERE.

 

Accueil

 Curriculum vitæ

 Plan d'accès

 Achat

 Vente

 Fabrication

 Entretien

 Réparation

 Restauration

 Accessoires

 Documentation

 Expertise

  Mon violon ?

 Galerie photos

 Contact

Index_généalogie > , Généalogie Grandjon et Brugère. 

 

Abréviations :

Ap        =       après                          Av      =     avant                                    M           =       Mirecourt

o           =       né                                X        =     marié                                     +            =       décédé

FO        =       facteur d'orgues.      FS       =     facteur de serinettes          FOS       =       facteur d’orgues et serinettes

L           =       luthier.                        Md     =      marchand.                           Ft d'I     =       fabricant d'instruments

FA        =       facteur d'archets.     T         =      tourneur.                              FIV       =       fabricant d'instruments à vent

 

Bien entendu l'axe de nos recherches étant la facture instrumentale, les autres professions ne sont mentionnées qu'à titre indicatif,

en lien, et de manière lacunaire.

 

Seul le hasard rassemble ici ces deux familles unies par le mariage de Jean Joseph Philippe Grandjon et de

Françoise Thérèse Brugère.

Les experts repèreront surtout des incertitudes quand à la réelle identité des membres les plus illustres de la

famille Grandjon. Pas de Prosper Gérard, qui semble être une invention (Gérard serait son nom de famille). Sans

doute J fils aîné est-il Joseph-Philippe. Pas de Jules assez tôt dans le siècle, et sans doute Jules Joseph installé à

Amsterdam puis Paris se prénomme-t-il seulement Joseph. En tout cas on verra nettement sur l'arbre Bernardel

pourquoi ce sont Joseph Philippe Grandjon né en 1820 et Joseph Grandjon né en 1824 qui était beaux frères de

Louis Bernardel. Des deux frères, l'aîné ne quittera pas Mirecourt, mais Joseph sera repéré à Paris dans divers actes.

Il manque sur ce tableau un Charles, md d'instruments à Rouvres-en-Xaintois de 1772 à 92, sans lien de parenté,

et un François, luthier repéré en 1780 et 89 à Mirecourt. Louis Grandjon repéré par divers auteurs est probablement

un membre de la famille Graingeot, né en 1808 et décédé en 1876.

Chez Brugère, on remarque une famille de menuisier et refendeur à l'origine qui glisse progressivement vers

la lutherie et la facture d'instruments à vent y compris en cuivre. Cette famille donne par les femmes des luthiers

nommé Grandjon, mais aussi Chardin, Georgeot, Miremont, Grandcolas, Vigneron, Eulry, Deblaye, et s'apparente

 aux Barbé, Brubach, Quenoil, Brice, Remy, Jacquemin et Pierrot.

 

Patience... La généalogie s'affiche lentement !

 

 

 

 

        Tel : 03 29 37 31 38.      

        Fax : 03 29 37 02 84.      

luthiers@luthiers-mirecourt.com

                                                                                                   Retour début de page.